Élevage canin à Saint Aubin le Monial

Le chiot à Saint-Aubin-le-Monial 

Nos adorables chiots Bergers Australiens de Peirocountaou dans l'Allier

L'évolution du chiot de 0 à 8 semaines

L’attachement du chiot à sa mère

À la naissance de ses petits, la chienne est attachée à sa progéniture. Cet attachement est indispensable à la survie des chiots qui sont alors sans défense. Ils sont en effet sourds et aveugles. De plus, leurs capacités motrices sont pratiquement inexistantes.
Durant les deux premières semaines de leur vie, les chiots accepteront la séparation tant qu'ils auront du lait et de la chaleur.

À partir du quatorzième jour, les chiots vont voir leurs sens s’éveiller et leurs yeux s'ouvrir. C’est là que l'attachement va devenir réciproque. Ils voient leur mère, la sentent, l’entendent et elle seule pourra désormais les rassurer. Plus question de les séparer, sous peine d'entraîner une forte agitation, des pleurs ou encore des complaintes vocales à déchirer le cœur.

Le Berger Australien à Saint Aubin le Monial 1

Le détachement naturel du chiot

Les chiots commencent à se détacher naturellement de leur mère aux environs de trois mois. Cependant, les premières réactions entraînant une prise de distance de la mère interviennent lors de la poussée des dents. En effet, la douleur engendrée par celles- ci lors de la tétée pousse la chienne à rejeter petit à petit sa progéniture.

Ils sont alors soumis aux lois de leur meute. Ils doivent respecter la hiérarchie, notamment pour l'accès à la nourriture. Leur mère va s'éloigner progressivement d'eux et, aidée par les mâles dominants, elle va leur interdire de l’approcher.
L'attachement à la mère va progressivement se transformer en attachement à la meute.

Le Détachement Du Chiot Domestique

La législation en vigueur permet à l’adoptant de récupérer son chiot dès l’âge de 8 semaines, nous éleveurs ,sur nos observations quotidiennes et évaluations des chiots âgés entre 7 et 8 semaines, nous estimons que c’est beaucoup trop tôt, beaucoup de choses sont à vivre et à apprendre auprès de maman et des autres loulous de notre meute, nous considérons plus un départ à 9 semaines révolues et étudions au cas par cas… chaque chiot d’une même portée évolue à son rythme. Le laisser quitter le nid trop tôt, risque de le mettre en difficulté, ainsi que son nouveau maître/ maîtresse.

Le détachement du chiot domestique ne s'opère pas de la même manière qu'a l’état sauvage. En effet, les éleveurs mettent en place le sevrage afin que les petits soient prêts à quitter leur mère dès huit semaines. Le but étant de permettre une meilleure adaptation à l'humain et ainsi créer un nouveau lien d'attachement fort à son maître.

Ce détachement, plus brutal, peut s'avérer compliqué à gérer pour un chiot de deux mois. C’est pourquoi il faut que son nouveau maître se substitue rapidement à la chienne dans ses comportements. Il doit le câliner, le nourrir, lui apprendre les codes sociaux de sa nouvelle famille, etc. Dans l'idéal, vous devriez prendre des congés lors de l'adoption de votre chiot, afin de passer les premières semaines de son arrivée à ses côtés.

Le chiot accordera alors sa confiance à son propriétaire et un nouveau lien d’attachement se créera. Ce nouveau lien doit s'établir rapidement. En effet, il ne lui reste que huit semaines pour compléter son imprégnation interspécifique, c'est-à- dire la socialisation avec ses congénères, mais également les autres espèces, comme l’homme ou le chat par exemple.

Ce laps de temps doit être mis à profit pour socialiser parfaitement le jeune chien. Il devra rencontrer un maximum d’humains, de tous âges, mais également ses congénères et tout animal qu'il devra considérer comme « ami ». La découverte de nouveaux lieux, à l’intérieur comme à l'extérieur, fait également partie de cette socialisation. Il en résultera alors un chien parfaitement équilibré s’adaptant facilement à de nouvelles situations.